INDEX

L’intérêt de la formation pour l’entreprise et le salarié

On entend souvent dire que la formation est importante et enrichissante. Et c’est vrai, elle nous permet de développer nos compétences et nos connaissances. Beaucoup d’entre nous sont passés par la formation : pour les études, un métier, un changement professionnel. Grâce aux formations, on devient aussi plus serein et légitime à occuper une fonction et à l’apprécier d’autant plus.

Sans s’en rendre compte, la formation fait partie de notre parcours et nous accompagne toute notre vie. D’ailleurs si en regardant des chiffres provenant de sondages, près de 8 Français sur 10 sont pour la formation. (source : https://www.bva-group.com/sondages/francais-formation-professionnelle/ )

Et pourtant on constate que cela fait 5 ans que l’Etat à mis en application le transfert des droits du DIF (Droit Individuel à la Formation) vers le CPF (Compte Professionnel de Formation) et selon www.cpf-info.fr, seulement 1/4 des personnes concernées ont réalisé ce transfert. 

On constate aussi souvent que les entreprises, très concernées par leur activité, accordent moins de temps à la formation et au plan de développement des compétences. 

Que ce soit une question de temps pour les entreprises ou une question d’intérêt pour l’employé, les raisons sont multifactorielles et contextuelles. Une entreprise a une réflexion pragmatique et ce n’est pas une question de coûts de la formation, car chaque entreprise côtise un % de sa masse salariale pour la formation et ont donc un budget… 

C’est une question de productivité et de temps : un salarié payé et absent pour une formation n’est pas rentable, car durant ce laps de temps le salarié est à charge mais ne produit pas. Mais attention, ce n’est qu’une hypothèse parmi d’autres. 

Seulement, il faut considérer la formation comme un investissement. La formation c’est aussi le moment de prendre du recul par rapport à l’activité quotidienne et de découvrir, de demander, de proposer et de revenir avec plus d’enthousiasme, de motivation, d’idées.

Là où la formation est difficilement accessible, elle est considérée comme un luxe, alors regardons là sous un nouveau prisme ?

En tout cas, nous sommes prêts à vous accompagner dans vos projets de formation… Et si on en discutait ? Contactez-nous !

Qui a le droit au CPF ?

Dans l’article précédent nous avons abordé les termes DIF, CPF… Mais au fond, qui a le droit au CPF ? 

En France, il existe plusieurs méthodes pour financer une formation professionnelle, que ce soit à l’aide des actions collectives de l’OPCO, de la POE, de la convention FNE ou encore du fameux CPF. 

C’est en 2015 que le CPF, Compte personnel de Formation, a remplacé le DI. Ce droit à la formation est accessible tout au long de votre carrière professionnelle et vous permet de financer vos projets de formation. Une chance inouïe n’est-ce pas ? Grâce à ces droits, vous pouvez avoir accès à de nombreuses formations éligibles, acquérir de nouvelles compétences pour solidifier son emploi et encore se reconvertir professionnellement avec de nouveaux projets.

Il y a t’il des conditions pour accéder au CPF ? 

Évidemment, il y a des conditions. Pour bénéficier du CPF, vous devez : 

Dès que vous êtes sur le marché du travail et que vous commencez à cotiser, votre CPF est alimenté. Ce qui signifie que votre compte ne sera par exemple pas alimenté pendant une période de chômage. 

Donc que vous soyez étudiant, salarié, chef d’entreprise, à la recherche d’un emploi ou fonctionnaire : vous êtes bénéficiaires du CPF.

Vidéo explicatif du CPF juste ici : https://youtu.be/2sT9qqxRWIQ

Toutes nos formations sont éligibles au CPF… Alors pourquoi pas vous ?

L’aventure Nopsia vous tente ? 

Passez à l’action, ne restez pas au stade de vos idées, exécutez les.

Nos formateurs et conseillers sont là pour répondre à toutes vos questions, contactez-nous !

Le CPF c’est quoi ? Comment transférer le DIF vers le CPF ?

CPF, DIF, Crédits… ces mots peuvent donner mal à la tête et vous perdre, mais rassurez-vous il n’y a rien de très compliqué. Mais avant tout, un rappel s’impose : 

Le DIF c’est quoi ?   

Le DIF (Droit Individuel à la Formation) est un dispositif qui permettait aux salariés des secteurs privé et public de bénéficier de la formation continue. En effet, avant sa disparition, chaque employé (qui travaillait à temps complet) cumulait 20h de formation et pouvait cumuler jusqu’à 120 heures maximum. En janvier 2015, trop complexe et fastidieux… Et il disparaît pour laisser sa place au CPF.

Et du coup, le CPF c’est quoi ?

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est comme son nom l’indique personnel à chaque employé. Lorsque le DIF était en place si le salarié était licencié ou quittait l’entreprise il perdait aussitôt ses droit qu’il avait alors cumulé. D’ailleurs, pour connaître les droits qu’un salarié avait cumulé dans son entreprise, il devait en faire la demande par écrit. 

Avec le CPF tous vos crédits cumulés ne disparaissent pas si vous quittez une entreprise, au contraire vous les conservez. D’ailleurs, Le CPF recense les droits acquis par le salarié tout au long de sa vie active et jusqu’à son départ à la retraite. 

Autre différence, que vous soyez actifs ou non, vous pouvez utiliser vos crédits CPF. Chaque “ayant-droit” dispose d’un compte et peut en avoir l’accès via ce lien : https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-prive/html/#/

A la différence du DIF, le CPF ne se compte pas en heure mais en euros. Pour un salarié à temps plein, ou à temps partiel, l’alimentation du compte se fait à hauteur de 500 € par année de travail, dans la limite d’un plafond de 5 000 € (Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10705).

Attention toutes les formations ne sont pas éligibles au CPF, pour savoir lesquelles le sont vous pouvez vous informer à travers votre espace, accessible sur internet ou application, où toutes les formations CPF sont recensées. (Les notes en tout cas le sont)

Une fois avoir revu tout cela, vous devez vous demander : « comment transférer ses crédits DIF vers le CPF ? » … Nous vous invitons à lire la suite ?

Quel nombre d’heures saisir ?

Si vous avez eu successivement plusieurs employeurs entre le 1er janvier 2009 et le 31 décembre 2014 : Seule l’attestation fournie par votre dernier employeur en date est valable.

Si vous avez travaillé simultanément pour plusieurs employeurs à la date du 31 décembre 2014 : Additionnez les heures indiquées sur les attestations de chacun de vos employeurs. Numérisez au préalable toutes les attestations afin de ne télécharger qu’un seul document.

Comment saisir mon solde d’heures de DIF dans mon compte CPF?

C’est très simple !

Les heures DIF sont converties au taux de 15€ de l’heure (ce taux est fixé par décret). Le solde à renseigner vous a été transmis par votre employeur. 

Source :  https://www.moncompteformation.gouv.fr/espace-public/saisir-mon-droit-individuel-la-formation-dif

Besoin d’aide pour avoir les idées plus claires ? Vous voulez passer à l’action et utiliser votre compte CPF pour une de nos formations ? Contactez-nous , nos conseillers se tiennent à votre disposition !

Document